Vietnam #6 : organiser et préparer son voyage.

préparer son voyage au Vietnam lavienmots

L’heure du dernier article sur mon roadtrip au Vietnam a sonné ! Après vous avoir détaillé dans divers articles toutes les étapes du roadtrip, il est temps pour moi de vous expliquer comment j’ai préparé ce voyage !

Cet article va donc se focaliser sur la préparation en amont, les démarches sur place, les divers hôtels réservés et le budget à prévoir.

préparer son voyage au Vietnam lavienmots

Préparer son voyage au Vietnam


La première question à se poser lors d’un voyage au Vietnam est « combien de jours partir » ? La plupart des sites vous conseilleront de partir entre 2 et 3 semaines pour voir les endroits les plus connus. L’idéal, pour les voyageurs en ayant la possibilité, est de partir au moins un mois.

De notre côté, nous sommes partis deux semaines. J’aurais voulu partir 3 semaines mais avec 22 jours de congés par an, ça aurait été mes seules vacances de l’année et en tant qu’expatriée, il en était hors de question (ça voulait dire ne pas rentrer en Belgique de l’année).

Quand partir au Vietnam ? 

La majorité des gens qui partent au Vietnam effectuent généralement un roadtrip du nord au sud ou du sud au nord.

La meilleure période pour y partir vis-à-vis de la météo est de novembre à avril, lors de la saison sèche. Cependant, le Vietnam est grand. Cela signifie que même durant cette période, il y aura toujours une étape de votre voyage qui sera sujette à la pluie (ça a été notre cas).

Personnellement, je me suis aidée de ce site qui reprenait les plus grandes villes du pays et faisait le point sur la météo. Suite à son analyse, nous avons décidé de partir en novembre.

À cette période de l’année, c’est l’hiver au Vietnam mais il y fait tout de même chaud : entre 20 et 35 degrés en fonction des endroits. Prévoyez donc des vêtements d’été si vous partez à cette période 🙂

Préparer  son itinéraire pour deux semaines au Vietnam

La préparation d’un itinéraire en amont est la partie la plus excitante et la plus difficile d’un voyage à mon sens. On prévoit des étapes en fonction de ce qu’on lit, sans vraiment savoir si, sur place, on va aimer les lieux.

Sachant que nous n’avions que 15 jours sur place, je n’ai pas voulu m’éparpiller trop en allant trop dans le sud et/ou dans le nord, pour faire marche arrière ensuite. Il fallait absolument que nous optimisions notre temps !

J’ai donc principalement pris mes renseignements dans le guide du Routard ainsi que sur divers blogs de voyages, parfois même spécialisés sur le Vietnam. Ces deux blogs entre autre m’ont beaucoup aidé car ils ont été écrit par des résidents/expatriés :

Après des heures de lecture, j’ai enfin pu créer mon itinéraire que voici :

En détails :

Avec le recul, j’aurais préféré passer plus de temps à Hanoï et moins à Ho Chi Minh.

Si vous prévoyez de rester plus de 2 semaines, je vous conseille d’ajouter à votre itinéraire les rizières de Sapa et le Delta du Mekong.

Étant un peu « control freak », je voulais absolument tout réserver en avance. Mais à force de lire des articles, je me suis bien rendue compte qu’en Asie, ça ne fonctionnait pas comme ça. J’ai donc uniquement réservé l’hôtel à Hanoï et tous les autres hôtels et transports, nous les avons réservé directement sur place.

Visa, vaccin, papiers, décalage horaire… 

Pour partir au Vietnam, il n’y a pas de vaccins obligatoires mais recommandés, surtout si votre voyage se focalise davantage sur la nature (ce qui n’était pas notre cas). Personnellement, je n’en ai pas fait mais si cela vous rassure, faites vous vacciner contre les hépathites A, B et C et éventuellement contre la fièvre jaune et le paludisme.

Pour partir au Vietnam, vous devrez évidemment avoir un passeport en ordre.

Concernant le visa, cela dépend de votre nationalité et du nombre de jours sur place :

  • Je suis belge et j’ai obligatoirement dû en faire un
  • Pour les français, si vous partez maximum 15 jours, vous n’en avez pas besoin. Si vous restez cependant plus de 15 jours sur le territoire vietnamien, il vous en faudra un

Personnellement, j’ai effectué un e-visa qui m’a seulement coûté une vingtaine de dollars américains. Vous effectuez votre demande et dans la semaine qui suit, vous recevez votre Visa par mail. Je l’ai imprimé mais à la douane, on ne me l’a pas réclamé (imprimez-le toujours, sait-on jamais).

Il est également important de noter que le décalage horaire entre l’Europe et le Vietnam est de 6h en plus là-bas.

Réserver son avion

Nous avons réservé notre avion 6 mois à l’avance via Emirates Airline et nous avons payé plus ou moins 700 euros par personne aller-retour au départ de Madrid et avec une escale à Dubaï de 2/3h pour les 2 trajets.

Je trouve le prix plutôt raisonnable vu qu’en plus, nous sommes arrivés à Hanoï et reparti depuis Ho Chi Minh.

Comptez en moyenne 12h de vol au total, sans les escales.

L’organisation du voyage au Vietnam sur place


Comme expliqué plus haut, à part l’hôtel à Hanoï, nous n’avions rien réservé en amont et tout fait sur place ! Je vais donc vous partager les hôtels, les moyens de transport pris sur place ainsi qu’un budget moyen à prévoir pour le séjour.

Prendre une carte Sim

J’avais lu sur divers sites qu’il était recommandé de prendre une carte Sim une fois arrivé à l’aéroport pour plus de facilité sur place.

Et en effet, à l’aéroport d’Hanoï, une fois la douane passée, un kiosque de vente de carte Sim et d’échange de devise est disponible.

J’ai pris une carte de 6 gigas (si je me souviens bien) et je l’ai payée 15 dollars américains. Sincèrement, ça vaut vraiment le coup d’en prendre une, ne serait-ce que pour Google Maps et compagnie ! Je m’en suis servie tous les jours puisque s’y retrouver dans un pays où l’alphabet n’est pas le même, c’est parfois dur (bien qu’on puisse décrypter facilement le vietnamien tout de même, contrairement au japonais par exemple).

Les hôtels

Nous avons réservé l’ensemble de nos hôtels via Booking. Personnellement, nous nous en foutions royalement de dormir dans le luxe. Ce que nous voulions, c’était un hôtel bien situé avec petits déjeuners inclus, salle de bain privative et si possible, wifi et clim.

À Hanoï, nous avons réservé le Hanoï Street View Hôtel situé en plein centre touristique, près du pont Long Bien et du lac Hoan Kiem. Nous en avons eu pour 44 euros les 3 nuits avec petit-déjeuner inclus, wifi et clim. Certes, ce n’était pas l’hôtel le plus glamour (bruyant, TV qui ne fonctionnait pas) mais pour le peu de temps passé là, c’était amplement suffisant.

À Ninh Binh, plus précisement à Tam Coc, nous avons réservé l’hôtel sur place, celui initialement réservé sur Booking se trouvant trop loin pour nous. Et c’est sans regret puisque nous avons trouvé une maison d’hôtes « Tac Coc Homestay« . Nous sommes tombés sur une charmante famille, hyper accueillante et généreuse ! Pour 3 nuits, nous avons payé 55 euros au total comprenant : le petit déjeuner, un diner, une location de vélo pour 2 et pour 2 jours, une location de scooter pour un jour et quelques boissons extras (eau, café, bières)

préparer son voyage au Vietnam lavienmots
Vue de notre chambre au petit matin

À Hoi An, nous avons trouvé un superbe hôtel à prix dérisoires, le Hoi An City Dream, situé à 10min à pieds sur centre historique. Nous en avons eu au total pour 65 euros pour deux nuits comprenant : le petit déjeuner (et quel petit déjeuner !), quelques bières, le transfert à l’aéroport et une journée d’excursion sur le site de My Son pour deux.

préparer son voyage au Vietnam lavienmots
Tous les matins, des oeufs, du jus de fruits frais, des pancakes, du pain et brioche, des fruits frais et locaux

Enfin, à Ho Chi Minh, nous avons séjourné au Ha Vy hôtel (que je ne retrouve plus sur Booking) et sincèrement, je ne vous le recommande pas. D’abord, nous sommes arrivés durant la nuit (vers 2h) et avons eu droit à un rassemblement bien flippant avec des hommes ultra musclés et des jeunes filles qui n’étaient pas franchement hyper habillées. Nous avons donc vite compris qu’il s’agissait d’un règlement de compte et/ou d’un passe-passe de drogue (et pas l’herbe du jardin, si vous voyez ce que je veux dire). Qui plus est, nous avons croisé un homme et une prostituée (oui, oui) dans les escaliers sortir d’un chambre (ça donne envie de dormir dans les draps) et la chambre n’était pas conforme aux photos. Et cerise sur le gâteau, nous étions dans le quartier fêtard de la ville et donc, c’était hyper bruyant. Nous avons payé 48 euros pour 3 nuits avec petit déjeuner que nous n’avons même pas mangé car il était vraiment dégueulasse (pour le dire platement).  Un chouette souvenir en somme haha !

Les transports

Arrivés à l’aéroport Hanoï, nous avons pris le bus 86 qui mène directement au centre ville et avons payé 1,5 euros par personne.

Pour aller d’Hanoï à la baie d’Ha Long, nous avions réservé notre croisière via l’agence The Travel House qui comprenait le transfert de l’hôtel au port et le retour à Hanoï. Nous avons payé 200 euros pour la croisière comprenant le transfert, la nuit en cabine, les activités, les repas (sans les boissons) et le bus pour Ninh Binh.

En effet, nous n’avons pas voulu retourner à Hanoï et avons préféré continuer notre itinéraire. Nous avons donc dû payer un supplément pour le bus allant à Ninh Binh.

Pour aller de Ninh Binh à Hoi An, nous avons pris un bus de nuit couchette réservé directement auprès d’une superette. Et sur le coup, c’est vraiment « au petit bonheur la chance ». Nous avons payé 24 euros pour deux mais à refaire, je prendrais le risque de payer plus cher. Le bus est littéralement arrivé avec 2h de retard et était dans un état déplorable : une jeune américaine avait des bêtes sur sa fenêtre, le tissu des sièges était effrité, les accoudoirs mal fixés et le conducteur roulait comme un malade ! De plus, on ne nous avait pas prévenu que nous allions nous arrêter 1h30 le matin venu pour refaire encore plusieurs heures de bus par la suite… En gros, nous avons passé plus de 15h dans ce foutu bus sans avoir eu l’impression d’être reposés !

préparer son voyage au Vietnam lavienmots
Le bus de l’enfer !

Enfin, de Hoi An à Ho Chi Minh, nous avons dû prendre l’avion. Je sais, ce n’est pas super écologique mais faire le trajet en train ou en bus nous aurait pris littéralement 2 jours minimum. En avion, nous étions arrivés en 1h. Nous sommes partis avec la compagnie low-cost asiatique Jetstar et en réservant deux jours avant, nous avons payé la somme dérisoire de 35 euros par personne. Bien que l’avion ait eu 2 heures de retard, je n’ai pas eu à me plaindre du service.

Le budget sur place

Le Vietnam est reconnu pour être un pays très bon marché pour nous européens.

La devise du pays est le dong et un dong équivaut à 0,000039 euros.

Si vous décidez de vivre l’aventure comme les locaux, vous pourrez manger un repas complet pour 2 euros et boire une bière pour 30 centimes.

Comme je l’ai expliqué tout au long de mes articles, l’entrée sur les sites tels que les musées, les pagodes ou les temples coûte en moyenne 1,5 euros.

Pour nous débrouiller sur place, nous avons téléchargé une application de conversion et ça nous a vraiment facilité la vie sur place !

En prenant en compte les transports, la nourriture, les hôtels et les activités sur place, nous nous en sommes sortis pour un budget moyen de 500 euros pour deux sur 2 semaines.

Je vous conseille également d’échanger vos devises une fois sur place et de retirer de temps en temps dans les banques car la commission n’est pas énorme et vous payerez plus de taxes en payant tout par carte. De plus, les vietnamiens paient toujours en liquide et ont l’habitude de trainer de grosses liasses !

Personnellement, j’ai changé 50 euros en arrivant , puis on retirait à chaque fois 1 million de dongs (+/- 40euros) voire 2 en début de séjour (car oui, impossible de changer vos dongs en euros une fois rentré chez vous donc calculez bien votre coup hèhè).

Je pense avoir fait le tour des points principaux à savoir avant de partir au Vietnam 🙂

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire et j’y répondrai avec plaisir ! 🙂

20 Replies to “Vietnam #6 : organiser et préparer son voyage.”

  1. Wahou ! Très intéressant comme article 😀

    1. Merci beaucoup 🙂

  2. Vraiment top cet article, merci pour tout tes conseils, ça donne envie d’y aller !

    1. Merci beaucoup 🙂 J’espère que tu auras l’occasion d’y aller, c’est vraiment un pays magnifique avec une superbe culture !

  3. Article super complet ! Le bus de l’enfer doit être un sacré souvenir 🙂

    1. Oh oui ! Je ne rigolais pas du tout sur le moment mais avec le recul, ça reste un chouette souvenir et ça fait partie de l’aventure ! 🙂

  4. Hello ! Super ton article ! Bien détaillé avec pleins de conseils. Cela donne envie d’y aller malgré la conjoncture actuelle 😉

    1. Merci beaucoup ! 🙂 Oh oui mais les conditions actuelles ne dureront pas pour l’éternité (j’espère haha)

  5. Super article, bien renseigné! Ca m’a donné envie de visiter le vietnmam surtout qu’au niveau tarif ca a l’air de valoir le coup!

    1. À part le billet d’avion, tu rentabilises super vite une fois sur place en effet ! 🙂

  6. C’est marrant comme à la fois nos séjours se ressemblent et sont très différents. Pour diverses raisons, on est resté plus longtemps que prévu à Hanoï, et j’ai finalement beaucoup aimé. Cette ville est perturbante, loin de mes habitudes, mais on ne s’y ennuie pas ! Comme toi, je visiterais bien Sapa qui a juste l’air incroyable. Notre guide dans la baie d’halong nous a dit qu’il y allait souvent et qu’il adorait les gens.

    1. Avec le recul aujourd’hui, Hanoï est définitivement mon coup de coeur ! C’est peut-être aussi parce qu’on a commencé le voyage par cette ville et que c’est fatalement resté gravé 🙂 Pour Sapa, j’aurais vraiment voulu le faire mais aller tout dans le nord pour redescendre après avec seuelement 12 jours sur place, ça aurait été difficile niveau timing haha

  7. Merci pour toutes ces astuces 🙂
    Un jour j’aimerais y aller, mais ce ne sera quand même pas l’une de mes premières destinations je pense 🙂

    1. Le Vietnam devient de plus en plus touristique, d’ici quelques années ça sera la nouvelle destination à la mode comme l’est Bali ou la Thaïlande je pense 🙂

  8. J’ai suivi ton itinéraire qui m’avait donné envie d’aller au Vietnam 🙂
    Quand je pars longtemps, je profite de réserver sur hotels.com parce qu’au bout de 10 nuits cumulées tu avais une gratuite ce qui faisait faire des sacrées économies sur le logement. 🙂

    1. Ah oui en effet c’est pas mal comme plan de fidélité ! 🙂 Avec booking tu accumules des points également qui te permettent d’avoir des réductions mais il faudrait que je regarde si on a droit à une nuit offerte au bout de x réservation !

  9. Coucou, ton article est super intéressant, j’aime beaucoup le Vietnam mais je ne pourrais jamais passée autant de temps dans un bus…
    Des bisous

    1. Merci beaucoup 🙂 Pour ce qui est du bus, tu dors, tu écoutes de la musique, tu traines sur les réseaux haha !

  10. Hello, super article. J’adore lire des articles voyages, surtout en temps de confinement. Le vietnam fait partie de ma liste de destination à voir. Je sais pas si j’oserai faire le bus couchette mais j’ai hâte.

    1. Hello 🙂 Concernant le bus couchette il y en a de très bien, c’est juste que j’ai eu de la malchance sur ce coup haha ! Puis ça fait partie de l’aventure 🙂 Il y a aussi le train mais j’ai lu des articles où les conditions sanitaires étaient pires que ce que j’ai vécu dans ce bus

Laisser un commentaire