Une belle fin.

une belle fin lavienmots

Nous avons découvert, avec Monsieur, le film “Une belle fin”, totalement par hasard il y a de cela quelques semaines, en zappant sur Arte (oui, je suis cultivée haha).
Juste par curiosité au début, nous avons finalement accroché et regardé l’intrigue jusqu’au bout et ce fût un véritable coup de cœur en fin de compte !

une belle fin lavienmots

Le speech


John May, fonctionnaire, vit en banlieue londonienne. Son travail consiste à retrouver les proches de personnes décédées seules et dans l’oubli.
Bien que la majorité de ses missions échouent, ce travail est une vraie passion pour lui.
Un jour, un dossier va marquer davantage son attention puisqu’il s’agira de retrouver la famille de son voisin, mort seul dans son appartement.

Ce que j’en ai pensé


Lorsque j’ai commencé le film, je n’avais aucune idée de ce dans quoi j’allais m’embarquer puisque je suis tombée dessus complètement par hasard. Et bien, ce fût une vraie belle surprise !

Il y a une poésie dans ce film qui fait que le spectateur accroche de suite.
D’abord, par l’image et la photographie. Les couleurs assez grises font vraiment ressortir l’atmosphère de cette petite banlieue anglaise.

Et puis, ce contraste entre la manière dont le film est monté et tourné avec la trame de l’histoire.
Je m’explique : John May est un personnage banal. Il a une petite vie tranquille, vit seul dans une routine profondément ennuyante. Il est très méticuleux et très maniaque dans sa manière de vivre et de travailler. Et cela, le réalisateur a bien réussi à nous le montrer grâce à des plans très simples, très carrés, comme son personnage principal.
Le contraste opère donc entre la simplicité du personnage et son métier. Il faut avouer que sa profession n’est pas très courante et fait preuve d’un vrai courage : passer ses journées à chercher la famille d’un mort pour le célébrer une dernière fois à son enterrement, ce n’est pas très joyeux en soi. Et qui plus est, une famille qui, visiblement, n’en a que faire de cette personne (sinon, John May n’aurait pas lieu d’être, cela va de soi).
Et ce John May se dévoue à plein temps à cette activité. Et plus le film passe, plus l’on se rend compte que ce “simplet” est en fait une personne au grand cœur qui ne mérite pas d’être si seul.

De plus, le réalisateur, Uberto Pasolini, réussi à apporter un peu de légèreté et d’humour dans une histoire profondément triste. Car le sujet principal du film, finalement, c’est bel et bien la mort. Et pire encore ; la mort dans la solitude. En regardant le film, on ne peut pas s’empêcher de penser à toutes ces personnes âgées qui, dans la vraie vie, meurent seules, sans que leurs enfants ou famille éloignée ne s’en soucient…
Et pourtant, j’ai souri et j’ai ri plusieurs fois. C’est là toute la subtilité du scénario et de la mise en scène.

Pour finir, je voudrais également souligner le superbe jeu d’Eddie Marsan. Avec son physique atypique et son regard rempli de mélancolie, on tombe de suite sous le charme du personnage et de son combat quotidien.

Une belle fin a été une vraie belle surprise pour moi et j’aimerais que ce film soit plus vu et plus connu. Je vous le recommande vraiment si vous aimez l’atypique et la poésie au cinéma ! 🙂

Connaissez-vous ce film ?
Qu’en avez-vous pensé ?


Pour lire toutes mes anciennes critiques cinéma, cliquez ici.

5 Replies to “Une belle fin.”

  1. Je ne connais pas ce film. Merci pour la découverte ! Pour être honnête, la présentation ne m’attirait pas plus que cela mais l’image du film et ton commentaire me laissent à penser que ce film a l’air touchant.

    1. En effet, c’est vraiment un film très touchant ! A la fois marrant, triste et poétique 🙂

  2. Je ne connais pas du tout ce film, mais l’histoire à l’air touchante 🙂 Je verrai si je le trouve pour le regarder hihi merci du partage !

  3. Je ne connais pas du tout, donc pourquoi ne pas le visionner un jour. Je vais tenter de le trouver sur internet. Et je te donnerai mon avis. Merci de donner envie, parce que visuellement je n’étais pas attiré puis plus tu en parles et plus j’ai envie de voir ce que ça donne.

    1. C’est vrai que l’affiche à première vue ne donne pas trop envie mais ça en vaut la peine ! 🙂
      Merci pour ton passage !

Leave a Reply