Ma vie d’expatriée #10 : 1 an à Madrid.

Aujourd’hui, 14 juillet 2019, ce n’est pas seulement la fête nationale de mes voisins français. Non, aujourd’hui cela fait exactement une année que nous avons posé nos valises à Madrid avec Monsieur. Depuis mon installation dans la capitale espagnole, j’ai déjà eu l’occasion de vous parler de ma nouvelle vie via les articles de “Ma vie d’expatriée“.
Mais en ce jour un peu spécial, l’heure est au bilan et j’avais envie de vous parler de mes 1 an à Madrid !

ma vie d'expatriée 1 an à Madrid lavienmots

1 an à Madrid : ma relation avec la ville


Une chose est sûre, il m’aura fallu beaucoup plus de temps qu’à Lisbonne pour connaître et apprivoiser la ville. Il faut dire que Madrid est beaucoup plus grande que la capitale portugaise, c’est aussi peut-être un peu pour cela.
Mais je me rends également compte que je suis loin d’avoir fini de découvrir cette si belle ville. Bien sûr, je connais le centre, les bonnes adresses, les raccourcis de mon quartier mais il y a encore tellement de musées, de parcs, de recoins de quartiers que je n’ai pas encore exploré… C’est donc mon objectif pour cette deuxième année de vie à Madrid !

Avec le recul, je me rends compte aussi d’une chose : je n’ai pas encore l’impression que Madrid est ma nouvelle maison. Du moins, je n’ai pas le même sentiment que lorsque je vivais à Lisbonne. Par exemple, lorsque je rentre d’un week-end en Belgique et que mon avion atterri, je ne me dis pas “Wow, je rentre à la maison”. Ce sentiment est assez particulier parce que j’adore Madrid et je me vois encore vivre ici quelques temps… Peut-être que le temps d’adaptation est plus long, tout simplement. Mais une chose est sûre : Madrid est incroyable, belle, chargée d’Histoire, d’âme, de belle architecture. Je ne pense pas qu’il soit possible que je m’en lasse un jour. C’est un bon début pour l’appeler “maison”, non ? 😉

ma vie d'expatriée 1 an à Madrid lavienmots

1 an à Madrid : ma vie sociale


Je vous parlais fin d’année dernière des relations sociales depuis mon installation à Madrid. Je vous expliquais que se faire des amis lorsqu’on s’installe en couple dans une nouvelle ville, c’était moins facile que de le faire en célibataire.

Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et j’ai réussi à rebondir ! Je ne dirais pas que je me suis fait une bande de potes avec qui je sors tous les week-end (l’occasion ne s’est tout simplement pas présentée) mais j’ai rencontré un super groupe de nanas avec qui j’ai monté une pièce de théâtre (si elles passent par ici, coucou ! 🙂 ).  6 mois de travail à répéter tous les week-end avec de parfaites inconnues au début #mercifacebook.
6 mois de travail qui nous ont sans conteste rapprochées et qui nous ont offert un moment magique le jour de la représentation en juin dernier. Evidemment depuis, nous sommes toutes reparties dans nos petites vies, certaines sont même rentrées en France mais cette expérience humaine et théâtrale nous a donné envie de continuer sur cette lancée, de pourquoi pas, refaire un projet similaire à la rentrée et surtout, de garder contact. 🙂

1 an à Madrid : ma vie professionnelle


Il y a un an pile (bon ok, le 15 juillet et pas le 14), je vous publiais un article sur la vie professionnelle en tant qu’expatriée. Je vous expliquais que mon travail à Madrid serait probablement alimentaire (je n’avais pas encore commencé) puisque j’étais de retour dans le monde du centre d’appels. Et je ne me suis pas trompée. Pire que cela, j’ai détesté ce travail. Je ne citerai pas le nom de l’entreprise mais je peux vous dire que mon poste au sein du centre d’appels n’était vraiment pas fait pour moi. J’étais stressée, je détestais le contenu de mon travail et son ambiance.

Heureusement, en février, j’ai changé d’équipe. Je faisais toujours le même boulot mais pour le marché belge.
Premièrement, c’était la première fois de ma vie que je travaillais “pour la Belgique”, ce qui me réjouissait puisque je suis belge ! Deuxièmement, l’équipe était beaucoup plus petite et donc, il a été plus facile pour moi de créer une relation sociale avec mes collègues et de m’intégrer. Après quelques semaines, je me suis de nouveau rendue compte que ce qui bloquait vraiment, c’était le travail. Je recommençais à aller au boulot avec des pieds de plomb.

Et puis soudain, le Ciel ou je ne sais qui m’a entendu ! Depuis le mois dernier, je travaille toujours pour le marché belge mais en rédaction de contenu. Oui, vous avez bien lu, RÉ-DA-C-TION ! J’ai pris cette opportunité professionnelle comme une véritable chance de me former et de faire enfin un boulot qui me plaisait, après 4 ans à être sur le marché de l’emploi (sans compter mon année de chômage après les études) ! Comme je le disais dans mon article sur ma vie professionnelle à l’étranger, est-ce qu’un employeur belge m’aurait laissé cette chance sachant que, certes, je suis diplômée en communication mais que je n’ai jamais travaillé dans ce domaine ? Il y a peu de chance, je pense, même si mon contrat ici est “junior”.

Le destin a bien fait les choses pour une fois et je suis super contente d’avoir rejoint cette équipe. J’espère réellement que cette expérience me donnera d’autres opportunités professionnelles dans le futur, à Madrid ou ailleurs… 🙂

1 an à Madrid : le bilan global.


1 an est passé et je peux vous assurer que cette année est passée à une vitesse folle et que beaucoup de choses ont changé, finalement.

Je dois encore prendre des cours d’espagnol pour m’améliorer. Je me rends compte qu’il faut vraiment que je m’y mette. Je me débrouille lorsqu’il le faut (médecin, administration, etc) mais je sais que je parle vraiment n’importe comment haha !

Nous aimerions avec Monsieur, dans un futur proche, se prendre un nouvel appartement qui correspond plus à notre style. Il faut dire que nous avons relativement eu de la chance d’en trouver un si vite sans papier, sans fiche de paie, sans rien du tout à vrai dire ! Mais avouons-le, nous n’avons pas choisi l’appartement, c’est la seule propriétaire qui voulait bien de nous et pire encore, nous avons dû passer par une agence #commission.

Après 1 an à Madrid, je me rends compte que je me sens vraiment bien ici, d’autant que j’entame une nouvelle vie professionnelle. J’ai envie d’en apprendre plus sur Madrid et de voyager davantage en Espagne qui décidément, est une merveille de l’Europe, peu importe la région !

J’espère que mon bilan vous aura plu 🙂
N’hésitez pas à me faire part de vos expériences et de me poser des questions si vous avez pour projet de venir vous installer ici !

 

4 Replies to “Ma vie d’expatriée #10 : 1 an à Madrid.”

  1. C’est trop cool que tu aies trouvé un job qui te plait ! Bravo !
    C’est une bonne idée que de faire un bilan après un certain temps dans la même ville / pays, il faudrait que je le fasse aussi 🙂

    1. J’ai bien aimé écrire cet article, ça permet aussi de se remémorer de bons souvenirs et de faire le point personnellement 🙂 On croit des fois que rien ne change et quand on fait le bilan, on prend conscience que si !

  2. Super bilan bravo!!! Je suis contente pour ton poste! Je pense savoir lequel car j’avais postulé en mars dernier. J’avais arrêté le process de recrutement car c’était finalement trop loin de chez moi (avec la guarderie ça aurait été compliquée)! En tt cas si tu montes un nouveau spectacle fais moi signe je viendrai te voir avec plaisir 🙂 bel été! Emilie

    1. Merci pour ton gentil commentaire 🙂 Je ne manquerais pas de te le faire savoir, ça serait cool de se rencontrer en vrai, autrement que via les commentaires de nos blogs !

Leave a Reply