Little Fires Everywhere.

little-fires-everywhere

Il y a quelques semaines, j’ai fini la première (et unique, je pense) saison de la série Prime Video « Little Fires Everywhere ». J’avais très envie de la voir d’abord pour son casting puisque Reese Witherspoon et Kerry Washington jouent les rôles titres mais aussi et surtout, car je n’en avais entendu que du bien !

little-fires-everywhere

Little Fires Everywhere, de quoi ça parle ? 


Fin des années 90. Mia Warren s’installe dans la petite ville de Shaker Heights avec sa fille Pearl après avoir vécu une vie de bohème. Elles font la rencontre d’Elena Richardson, leur propriétaire et voisine. Mais tout les oppose et la cohabitation au sein du même quartier ne va pas se passer comme prévu.

Ce que j’ai pensé de Little Fires Everywhere


Au début, le scénario m’a beaucoup fait penser à la précédente série que j’ai regardé, Ginny and Georgia. Une mère célibataire qui emménage avec ses enfants métisses dans une banlieue chic des Etats-Unis, le lien était vite fait ! Mais je dois bien l’avouer, j’ai trouvé « Little Fires Everywhere » bien plus qualitative que sa consœur !

Rien qu’au niveau du casting, on ne peut qu’être comblé par cette mini-série de 8 épisodes. Qu’il s’agisse des rôles titres ou des adolescents qui ont été magnifiquement castés, l’ensemble des acteurs jouent à la perfection. Avec une mention spéciale pour la ressemblance entre Reese Witherspoon et ses enfants dans la série. Je trouve que, de nos jours, ces détails physiques manquent souvent dans un casting, qu’il s’agisse d’une série ou d’un film.

Ce que j’ai apprécié le plus dans « Little Fires Everywhere », c’est que la série dénonce de multiples problématiques qui sont présentes dans nos sociétés depuis des années et qui sont malheureusement toujours d’actualité. Je pense notamment au racisme ordinaire ou au rejet d’un enfant qu’on a pas désiré.

little-fires-everywhere

Puisque « Little Fires Everywhere » est une série avec et sur des femmes, rien de tel que de mettre en avant la complexité des relations amicales féminines et tout ce qu’elles peuvent induire : de la jalousie, de la compétition, du jugement. La série aborde également beaucoup le paraître puisque les deux personnages principaux se cachent constamment derrière une façade en prétendant que leur vie est parfaite voire meilleure que celle de l’autre. D’ailleurs, selon moi, l’un des messages fondamentaux de ces épisodes est qu’il ne faut jamais se fier aux apparences. Qu’il s’agisse de la mère de famille nombreuse « parfaite » ou de la mère célibataire un peu bobo et cool, on ne sait jamais ce qu’il se passe à l’intérieur du cocon familial.

Pour la qualité de son scénario et de son casting, je vous recommande vraiment de vous laisser tenter par « Little Fires Everywhere », surtout si vous êtes fan de l’ambiance des années 90, bien représentée tout au long des épisodes. Et si vous aimez Reese Witherspoon, c’est encore mieux car elle tient son rôle à merveille. Son personnage, on ne sait d’ailleurs pas si on doit l’aimer ou le détester et personnellement, j’adore ce genre de complexité lorsque je regarde un film ou une série 🙂 .

Avez-vous vu Little Fires Everywhere ? Qu’en avez-vous pensé ?

2 Replies to “Little Fires Everywhere.”

  1. Coucou ! J’ai beaucoup entendu parlé de cette série, mais je ne l’ai pas encore commencée ! Je l’ajoute à ma liste car ton article m’a convaincue 🙂 Bisous

    1. J’espère qu’elle te plaira ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.