Le voyage… Sans voyager.

Depuis mars 2020, on ne peut pas dire que la situation pour voyager soit idéale. Dans le cadre de son « carnaval d’articles », Lenou in Italia a décidé d’aborder le thème du « Voyage… Sans voyager« . Comment faire pour voyager en temps de crise sanitaire ? Que faire en attendant que la situation redevienne « comme avant » (je mets des guillemets car de mon côté, je suis certaine qu’il y aura un avant et un après covid) ?

Personnellement, à part un week-end à Cordoue en octobre dernier et mon retour définitif en Belgique, j’ai décidé de ne pas voyager tant que nous sommes toujours en crise sanitaire ou du moins, tant qu’elle sera aussi grave que ce qu’elle est maintenant. Mettre ma santé en danger, celle des autres, qu’il s’agisse de mes proches ou des habitants d’un pays, peu pour moi. De plus, je ne vois pas l’intérêt de voyager si c’est pour que mon séjour soit rempli de restrictions tels qu’un couvre-feu, des restaurants fermés, le port du masque obligatoire partout, réserver en amont tous les endroits à visiter sans laisser de place à l’imprévu… Ce n’est pas comme cela que j’entends le voyage.

Alors pour une accro au voyage comme moi et pour l’ancienne expatriée que je suis, que faire ?

Découvrir son propre pays


D’abord parce qu’après 5 ans à l’étranger, je me suis rendue compte que je connaissais peu la Belgique et que finalement, il y a une multitude de choses à faire et à voir. On dit toujours que l’herbe est plus verte ailleurs mais quand on prend le temps de rechercher des spots sympas, on peut être tout aussi émerveillé chez soi qu’à l’autre bout du monde.

En plus, voyager dans son propre pays fait vivre le commerce local et en temps de crise, il n’y a rien de plus important que de faire fonctionner l’économie de son pays. Bon, évidemment, en Belgique tout est fermé en ce moment. Mais dès que les bars et les restaurants rouvriront, je sais que je prendrai encore plus de plaisir à parcourir mon plat pays. Quoi de mieux que de s’arrêter boire un verre après une longue balade, n’est-ce pas ? 🙂

Du coup, en ce moment, j’accorde plus d’importance aux visites natures et culturelles (châteaux, expos…) qu’aux villes parce que je trouve ça vraiment dommage de visiter une ville et de devoir s’asseoir sur un banc pour manger son sandwich plutôt que d’aller au restaurant.

voyage-sans-voyager-lavienmots
Le château d’Alden Biesen
voyage-sans-voyager-lavienmots
Le château d’Alden Biesen

Voyager par procuration


Sur Facebook, je suis inscrite sur divers groupes de voyages et de balades. Et vraiment, ça fait du bien de voir tous les jours les gens poster des photos de leur balade du jour ou de leurs souvenirs de voyages.

Je ne peux que vous conseiller le célèbre groupe « Voyageurs autour du monde » tenu par le chouette blogueur voyage Bruno Maltor. Et pour les belges, n’hésitez pas à vous inscrire sur le groupe « Où va-t-on-marcher ce week-end ? » qui est une véritable mine d’or en terme de balade nature partout dans le pays. J’y ai découvert de chouettes endroits notés dans ma petite bucket list.

Se remémorer ses anciens voyages


Simplement, en regardant nos photos. Il y a peu, j’ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir les photos de mon voyage au Brésil qui date d’il y a 4 ans déjà !

Personnellement, me replonger dans mes souvenirs me rend très nostalgique mais dans le sens positif du terme. Je me rappelle avec qui j’étais, mon état d’âme au moment de prendre telle ou telle photo. Et ça me fait du bien au moral 🙂

voyage-sans-voyager-lavienmots
Chicago – 2015

 

voyage-sans-voyager-lavienmots
Rio de Janeiro – 2017

 

voyage-sans-voyager-lavienmots
Toronto – 2015

Le voyage après covid, qu’en sera-t-il ? 


Honnêtement, je ne sais pas. J’ai espoir que les gens retiendront de cette crise que c’est aussi chouette de partir un week-end voire plus dans son propre pays. Qu’on y apprend des choses, qu’on peut aussi rencontrer de belles personnes et que surtout, on fait vivre l’économie nationale et locale.

Bien évidemment, je me réjouis de voyager de nouveau en Europe et partout dans le monde mais j’avoue avoir peur des premières années post-coronavirus. Les masques, l’habitude des distanciations sociales, les foules. Est-ce que tout redeviendra comme avant ? Est-ce que l’on devra s’habituer à ne plus jamais être les uns sur les autres dans les endroits touristiques ? Sincèrement, au fond de moi, j’espère un mélange des deux, à savoir : plus de précaution en terme du nombre de personnes sur un lieu donné mais ne pas me sentir seule au monde quand je vais visiter le Louvre, par exemple. C’est toujours gai de partager des lieux touristiques avec des inconnus mais je dois dire que les énormes foules ne me manquent absolument pas et je suis sûre qu’elles ne manquent pas non plus à la nature ni aux musées et autres lieux de conservation.

Il me tarde que les frontières soient définitivement rétablies et qu’on puisse de nouveau voyager librement. Cependant, je ne perds pas de vue que lorsque j’aurais besoin de m’évader de mon quotidien, la Belgique aura tout à m’offrir 🙂 .

Et vous, quelle est votre notion du voyage sans voyager en ces temps de crise sanitaire ? 

5 Replies to “Le voyage… Sans voyager.”

  1. J’ai eu la chance de b’visiter beaucoup d’endroits en Belgique et c’est tellement beau! On sous-estime la richesse culturelle et architecturale du plat-pays : moi je suis une amoureuse du tien 🥰

    1. Oooh merci beaucoup !! C’est vrai qu’on résume souvent la Belgique à Bruxelles, Gand et Bruges mais il y a tellement d’endroits à voir 🙂

  2. Ça n’est pas évident tout ça… à moi aussi ça me manque bcp. On arrive à se faire de petites échappées par-ci par la !

  3. J’adore visiter ma ville comme si j’étais une touriste. Et pourquoi pas? Prenons le temps de découvrir notre pays avant d’aller ailleurs. Ne dit-on pas que l’herbe semble toujours plus verte chez le voisin? Et si l’herbe était aussi verte chez soi… 😉 Merci pour cet article et bonne idée le groupe FB.

    1. Je suis bien d’accord ! Tous les pays ont des richesses qu’elles soient naturelles, architecturales, historiques alors autant en profiter avant que tous les touristes ne débarquent de nouveau 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.